Le sauvetage et la conservation des oeuvres


Le jour de l’incendie et les jours suivants, une mobilisation exceptionnelle a permis de sauver des flammes tout ce qui avait une valeur patrimoniale.

L’inventaire, réalisé en 2011 par la Direction des Affaires Culturelles, a facilité l’identification des 300 pièces à évacuer en priorité. Seul le sabre en bois d’Henri IV, situé en haut du campanile, a brûlé. Les tapisseries d’Aubusson et le grand tableau du siège de La Rochelle ont souffert mais sont en cours de restauration. Le mobilier de la salle des fêtes, endommagé par des braises et du plomb fondu, sera prochainement restauré par des experts. Ces objets uniques, qui font l’Histoire de La Rochelle, ont été nettoyés en urgence puis conservés dans les réserves des musées.

Ce diaporama nécessite JavaScript.